çağrı merkezi mail marketing

 

Le G'nas Bar 
206 route de Genas 
69003 Lyon 
04 72 13 01 27  

 

Vers 17h30, au début d'une douce soirée d'été, alors que les habitués du G'nas Bar vociféraient toujours autour du zinc de la noble demeure, les premiers francs-mâchons pointèrent le bout de leur nez, timides. Ils commencèrent à étancher leur soif, à coup de bières désaltérantes qui firent arriver les plus fidèles.

Si bien que les hostilités purent vraiment commencer, à peine tintés les sept coups de l'horloge qui signifièrent le début de l'apéro officiel. L'assemblée, aux rangs de plus en plus fournis, fit mouvement vers la terrasse qui fut rapidement envahie et ne put accueillir les vingt et un convives qu'à grand peine. Eh oui ! La gentillesse, la prodigalité et le talent du tenancier et de son fils faisaient toujours merveille et attiraient les foules.

Et cette règle, désormais gravée dans le marbre, ne fut pas mise à mal par ces nouvelles festivités en terres désormais bien connues. Après des collations apéritives qui s'éternisaient tant les commensaux étaient heureux de se retrouver, les plats de choix firent leur apparition et ce fut une farandole de victuailles qui égaya les papilles des joyeux drilles : salade Lyonnaise, charcuterie, gratin d'andouillette, bœuf et os a moelle, steak tartare, quenelles aux fruits de mer, tablier de sapeur, tête de veau, fromage blanc, fromage sec, tarte tropézienne, firent le bonheur des estivants repus.

Au G'nas Bar, la soirée se prolongea au fil de digestifs de toutes sortes, de verres de vieux Moulin-à-vent, de cigares bien mérités, de truculentes conversations, sous les bons auspices d'un enchanteur bien en place dans sa très belle maison.

Texte H.H.
Photo P.L.D.
Terrasse et Marmites 
116 rue du professeur Roux
69200 Venissieux
04 78 00 80 65

 

A Vénissieux, à deux pas de la Lozère, où Valério D’Angela nous régala si souvent, Clément Gilibert nous accueillit dans son établissement : Terrasse & Marmites, rue professeur Roux.

Les premiers arrivés s’affrontèrent bien amicalement sur le terrain de pétanque de la maison, avant d’être poussés à l’abri par une pluie soutenue.

C’était d’ailleurs l’heure de l’apéritif, pris dans la bonne humeur générale, par la vingtaine de participants.

A table, le chef nous proposa de belles oreilles de cochon farcies. Fromage et dessert complétèrent ce très bon dîner…avant les digestifs offerts par le patron. Merci patron !

Deuxième permanence d’été, deuxième réussite…et comme on le dit chez nous : jamais deux sans trois !

Texte C.P.
Photos P.L.D.

Auberge du Village

7 place de l'église

69570 Dardilly

04 78 35 77 50

 

Cette année, notre première permanence d’été nous mène le 28 juillet à Dardilly, à l’Auberge du village.

Après un apéritif très convivial, 18 Francs Mâchons et amis, s’attablèrent en terrasse où ils purent se régaler des nombreux mets proposés par Sylvain Duittoz, dans une très belle ambiance. Tête de veau, cervelles d'agneau, tripes, andouillettes de chez Braillon, canard façon Rossini, petits légumes, fromage, dessert, permirent de satisfaire tous les goûts et appétits.

 

Ce fut une très belle soirée, qui laissait augurer que les amis restés sur Lyon passeraient de bons moments aux permanences d’été…

Merci à Sylvain pour cet excellent repas.

Texte C.P.
Photos P.L.D.

Regardez Arte cuisines des terroirs le 2 juillet 2016 à 18h20

 

Une incursion gourmande à Lyon, ville gastronomique par excellence, à la découverte de plats traditionnels roboratifs : le mâchon, une spécialité de cochonnaille ou de tripes arrosées de Beaujolais ou de Mâconnais, ou la cervelle de canuts du sarasson aux herbes fraîches.

 

Un clin d'œil appuyé pour la confrérie en pleine action, notamment au Petit Bouchon chez Georges, lieu où tout a commencé, il y a plus de 50 ans.

Texte O.Rob.
Restaurant Le Péronne
Le Bout
71260 Péronne 
03 85 36 94 16 

Samedi 11 juin 2016, c’est le jour de notre mâchon intime.

Euh…non, samedi 11 juin 2016, c’est le jour de notre mâchon dans les terres mâconnaises. Vu le nombre réduit de participants, on pouvait s’y tromper. Et pourtant, il fait beau et les patrons sont avenants, souriants, aux petits soins avec nous.

 

Jean-Pierre Blanchard aux fourneaux et Liliane en salle (les amants de Péronne?...) nous accueillent dans leur établissement « le Péronne », en Saône et Loire.

Les 14 Francs-Mâchons et les 3 invités n’ont eu de cesse de se féliciter d’être présents, tant le lieu est sympathique. Le Mâcon blanc servi en terrasse fait rêver les consommateurs urbains que nous sommes, tant par son goût que par son prix (5 euros le pot !).

 

A 9 h presque précises, les commensaux investissent une charmante salle décorée en relais de chasse. Liliane nous présente le canard sauce au vin rouge et aux 4 épices dans les poêles en cuivre et sert elle-même chaque convive, organise la repasse, la rerepasse. Les pommes de terre (et le Mâcon rouge !) accompagnent cet excellent met.

C’est un plateau de fromages de chèvre et fromage fort fait maison qui parachèvre ce mâchon intimiste hors les murs de la capitale des Gaules. J’allais oublier le café et le pousse, c’eût été dommage !

Alors que certains abandonnent la troupe, les autres discutent sur la suite des festivités.

Finalement la porte ouverte du caveau de Clessé est retenue pour ne pas rentrer le coffre vide.

Puis est organisée une halte sur le chemin du retour, chez notre ami Bernard à Chiroubles, pour quelques cochonneries sèches arrosées modérément.

Ayant encore un peu de place dans leur coffre, quelques uns se dirigeront chez d'autres amis viticulteurs pour optimiser le déplacement.

 

Texte G.P. & P.L.D.
Photos P.L.D. & G.P.
Plus d'articles...